La SODEC apportera son soutien à 10 documentaires

Montréal, le 19 février 2018 – La direction générale du cinéma et de la production télévisuelle de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) soutiendra 10 projets de documentaire, dans le cadre du volet 3 de son Programme d’aide à la production (documentaire œuvre unique), dont le dépôt était fixé au 1ernovembre 2017.

« Les projets retenus reflètent bien la profondeur, la richesse et l’amplitude des diverses démarches documentaires de nos cinéastes. Qu’ils fouillent un sujet social, scientifique, artistique, politique ou humaniste, et qu’ils se tournent vers l’intime ou possèdent une visée internationale, chacun d’eux a un point de vue d’auteur percutant et se préoccupe de son auditoire. Nous croyons fermement que ces moyens et longs métrages  feront œuvre utile et sauront toucher le public », a souligné Johanne Larue, directrice générale du cinéma et de la production télévisuelle à la SODEC.

Les projets qui recevront une aide financière de la SODEC sont les suivants :

Agents of influence (en anglais)
Enquête sur la prévalence croissante de la désinformation mondiale, ce thriller politique se penche sur l’utilisation abusive de données par le pouvoir mondial, sur les « faits alternatifs » et sur le phénomène de l’ère de la post-vérité. Il décrit l’ascension et la chute de l’entreprise de relations publiques et de gestion de la réputation la plus destructrice du monde en plus d’examiner comment ses tactiques ont été utilisées dans d’autres grands coups d’État politiques au 21e siècle.
Écrit et réalisé par Diana Neille et Richard Poplak. Produit par Œil Métal Film inc.Distribué par EyeSteelFilm Distribution inc.

Bienvenue au Canada
Ce film propose une incursion inédite à l’intérieur de la DPJ à travers sa relation souvent difficile avec les communautés culturelles. Depuis qu’une immigration cosmopolite et pluriethnique, pauvre et peu scolarisée, s’est installée au Québec, les problèmes sociaux qui en découlent sont devenus un enjeu majeur. Aux cas habituels sont venus s’ajouter ces cas moins familiers, et les services sociaux sont débordés. Ce film suivra dans la durée certains de ces cas.
Écrit et réalisé par Hélène Magny. Produit par Argus Productions inc. Diffusé par TV5.

Blue Box (en anglais)
Joseph Weits, directeur du Fonds national juif (JNF), était l’arrière-grand-père du réalisateur. Ses journaux intimes révèlent le rôle immense de cet organisme dans la mise en œuvre de la politique semi-officielle de transfert des terres palestiniennes à l’État juif. Blue Box constitue le chaînon manquant pour comprendre les enjeux de la guerre interminable sur l’appropriation du territoire dans le conflit israélo-palestinien.
Écrit et réalisé par Michal Weits. Produit par les Productions Images Intuitives inc.Diffusé par Knowledge Network et la Société Radio-Canada.

Cerveau sonore
La mémoire auditive serait apparemment la première à se former dans le cerveau du fœtus en gestation, et elle serait également la dernière à mourir. Certains chercheurs en neurosciences musicales se demandent si la musique a des pouvoirs transformateurs sur l’anatomie du cerveau humain. À travers ce film, la cinéaste souhaite utiliser son expérience personnelle pour aller à la rencontre d’autres personnes pour qui la musique a permis de « rebooter » le cerveau, et ce, sans grands coûts ni effets secondaires néfastes, suggérant ainsi que la musique puisse présenter une option thérapeutique valable agissant différemment de la médication ou de la psychothérapie traditionnelle.
Écrit et réalisé par Isabelle Raynauld. Produit par Les Films Bunbury inc. Diffusé par la Société Radio-Canada.

Des gens à part
Des gens à part proposent une incursion entre les murs de l’école Saint-François, à Québec, aux côtés de professeurs et d’éducateurs dévoués à leurs élèves en difficulté. Cette année, ils seront face à eux-mêmes et devront affronter d’énormes défis. Le spectateur sera transporté dans le chaos ambiant de l’école où les intervenants demeurent présents pour leurs élèves et continuent de les soutenir malgré les débordements. À travers cette longue traversée, on verra des enfants se transformer, avancer, reculer, mais jamais ne faire du surplace.
Écrit et réalisé par Sabrina Hammoum. Produit par Picbois Productions inc. Diffusé par TV5.

Havana, From On High (en anglais)
Niché au-dessus d’un quartier délabré de La Havane se cache un village secret, à l’abri du brouhaha des rues qu’il surplombe. Ces maisons de fortune sont habitées par Roberto, Lala, Tita, Arturo, Juan, José, Reynol, Leonardo, Alejandro, Diosbel, Katiuska, Gabriel, Jean et Maria. Comme beaucoup d’autres habitants du centre de La Havane, ils ont été contraints de se réfugier dans les hauteurs devant la pénurie chronique de logements. De leur perchoir juché au sommet de la ville, ils témoignent d’une société en pleine transformation historique après plus de 58 ans d’un gouvernement de la révolution.
Écrit et réalisé par Pedro Ruiz. Produit par Fait Divers Média inc. Distribué par K-Films Amérique.

Le vieil âge et l’espérance
Quand le grand âge amène la déchéance physique et quelquefois mentale, y a-t-il moyen de conserver une attitude d’espoir face à la vie et ses mystères? C’est la question que veut confronter ce documentaire en interpellant non seulement les spécialistes tels les gériatres, gérontologues, psychologues et philosophes, mais, d’abord et avant tout, l’expérience vécue des personnes âgées elles-mêmes.
Écrit et réalisé par Fernand Dansereau. Produit par Divertissements Trending inc.Diffusé par TV5 et la Société Radio-Canada et distribué par Maison 4:3.

Les Rose
En octobre 1970, les frères Paul et Jacques Rose et la cellule Chénier enlèvent le ministre Pierre Laporte et demandent la libération des prisonniers liés au Front de libération du Québec. Une décision qu’ils n’ont jamais remise en cause malgré la Loi sur les mesures de guerre et la mort tragique de leur otage. Cinquante ans plus tard, Félix, fils de Paul et neveu de Jacques, revient sur les événements dans une quête personnelle explorant au passage l’histoire et l’héritage de sa famille.
Écrit et réalisé par Félix Rose. Produit par Films Babel inc. Diffusé par TVA et distribué par l’ONF.

Misogynie 2.0
À la suite d’intimidations subies lors de la sortie de son livre Les Superbes, la jeune politologue et activiste Léa Clermont-Dion décide d’investiguer le Web pour prendre la mesure de la cyberviolence qui guette les femmes en ligne. Elle part ainsi à la rencontre de ces femmes victimes de cyberintimidation, harcelées, brisées. Quelle est leur histoire? Pourquoi sont-elles attaquées? Léa va aussi rencontrer des misogynes notoires du Web. Qu’est-ce qui suscite en eux cette haine des femmes? En plus d’explorer des pistes de solution, ce film tracera l’histoire de la misogynie, de ses fondements jusqu’à l’ère numérique.
Écrit et réalisé par Léa Clermont-Dion et Guylaine Maroist. Produit par les Productions de la Ruelle inc. Diffusé par la Société Radio-Canada.

Scrapbook Jongué
Un film-hommage à Serge Emmanuel Jongué, photographe et écrivain né en France d’une mère polonaise et d’un père guyanais. Émigré au Québec en 1975, il a passé sa courte vie à explorer ses multiples origines.  Dans un monde où 65 millions de réfugiés arpentent la planète à la recherche d’une terre d’accueil, l’œuvre de Jongué incarne dans sa forme même le métissage en vibrant constamment entre l’Europe et l’Amérique, l’image et l’écriture, les Noirs et les Blancs, l’anglais et le français.
Écrit et réalisé par Carlos Ferrand. Produit par Les Productions des Films de l’Autre inc. Distribué par Les Films du 3 mars.

La SODEC rappelle que la date limite du prochain dépôt des documentaires (œuvres uniques) est le 25 avril 2018.

À propos de la SODEC
La SODEC a pour mission de favoriser et de soutenir financièrement la production d’œuvres originales, diversifiées et de qualité, tout en permettant la continuité du travail créatif de réalisatrices et réalisateurs d’expérience et l’émergence de nouveaux talents.

 – 30 –

Source et renseignements
Johanne Morissette
Directrice des communications
514 841-2314
Johanne.Morissette@sodec.gouv.qc.ca

Publicités

Une démission par conviction et de principe

Montréal, 5 Juin 2015

Une démission par conviction et de principe.

La création de la série québécoise Blue Moon est extraordinaire. À la lecture des premiers épisodes, j’ai rapidement compris l’envergure de la série, de plus les comédiennes et comédiens sont formidables.  C’est très stimulant et ce qu’il y a de plus sollicitant est à venir.

Par contre, le congédiement anticipé de Sylvie De Grandpré, le doute qui persiste concernant le peut de moyen à la disposition de mes départements pour encourager la suite de ce projet ambitieux, et la cadence souvent effrénée d’enregistrement, me fait craindre le pire et ainsi ne plus pouvoir exercer convenablement mon travail selon les normes professionnelles et certaines lois et règlementations municipales et provinciales nous concernant.

Madame Larouche est une femme inspirante que je respecte et félicite pour son implication dans l’industrie.

Ma seule déception est de laisser à la suite de mes 45 jours de travail contractuels, des amis et compagnons de travail. Je suis convaincu que Daniel Boudreau et son équipe sauront relever les défis, la production doit les supporter.

Blue Moon n’est pas 30 Vies!

Karl Archambault

Régisseur cinématographique